B-FAST

B-FAST est une structure interdépartementale qui organise l’envoi de secours d’urgence belges à l’étranger.L’aide belge à l’étranger est coordonnée au niveau européen(Mécanisme de protection civile de l’UE). A la demande de l’UE, la Belgique envoie alors une équipe B-FAST (Belgian First Aid and Support team).

La composition d’une équipe B-FAST dépend du type d’intervention et donc du type de catastrophe (inondations, pollutions, raz-de-marée, etc.).

 

La Protection civile met à la disposition de B-FAST trois types de contributions : 

  1. Des modules permanents (équipes d’intervention), standardisés et homologués selon les normes de qualité internationales par les autorités européennes. La Protection civile dispose d’un module FRUB (Flood Rescue Using Boats) et d’un module HCP (High Capacity Pumping). 
  2. Des capacités ad hoc, en fonction de la situation et de la demande du pays touché, telles que des équipes spécialisées dans la détection CBRN (chimiques, biologiques, radiologiques & nucléaires) disposant de véhicules de mesure et d’un laboratoire mobile, qui peuvent rapidement effectuer une analyse d’échantillons de produits potentiellement dangereux directement sur le terrain, ainsi que d’une expertise de haut niveau, ou encore, des moyens de décontamination, des drones, etc. 
  3. En tant que service d'intervention responsable du soutien logistique en cas de catastrophe en Belgique, la Protection civile met également des spécialistes en logistique à la disposition de B-FAST et de ses organisations partenaires. Ces experts peuvent, par exemple, venir en appui des capacités de purification d’eau de la Santé publique ou aider les organisations partenaires pour le transport de leurs moyens d’intervention. La Protection civile a notamment contribué, avec la police fédérale belge, au développement d'une expertise DVI (Disaster Victim Identification) pour l’identification des victimes au sein de la police thaïlandaise (après le tsunami de 2004) et au déploiement du laboratoire mobile biologique B-Life de l'UC Louvain en Guinée (lors de l’épidémie de fièvre Ebola en 2014-2015).